apc-SS10-04

Typologie des mecs qui font des typologies de connasses

En réaction à un article qui a fait le buzz il y a quelques semaines et qui se targue de faire une typologie des connasses, je revendique un droit de réponse.

Non pas que l’article soit mauvais, bien au contraire, je l’ai trouvé très drôle, je m’identifie to-ta-le-ment aux personnages, étant 1. provinciale, 2. pourvue d’une frange et 3. fauchée suite aux soldes (du stock) de chez Sandro. Ceci dit, ne vous y trompez pas, confere l’URL ci-dessus, de même que je ne suis pas superficielle, je ne suis pas une connasse.

Maintenant que nous sommes clairs sur ces deux points, place à la contre-typologie.

1. L’intello qui fait des typologies de meufs superficielles

Le typologiseur intello se targue souvent d’être chômeur ou fauché, ou au préalable, en train de sécher les cours de sa Grande Ecole. De fait, il a le temps d’écrire un blog.

Il revendique un non-attachement à son apparence physique, et prend tous les matins la même chemise (à carreaux) et le même jean (A.P.C) dans son placard.  Il y a des trous dans ses chaussures, mais ça lui permet de répondre « Ah ouai, putain, faut que j’en rachète, mais je déteste le shopping » quand on lui fait remarquer. Sa sacoche en cuir, c’est une de ses meufs, souvent une des connasses-qui-ne-s’assument-pas, qui lui a trouvé dans une friperie à 10 euros.

Dedans, y’a un bouquin de Kundera et le dernier Libé, qu’ils peuvent foutre sous le nez des connards du métro qui écoutent DJ Medhi dans leurs énormes casques.

Le soir, ils vont boire une bière avec tous leurs potes qui ont une chemise à carreaux-qu’ils-ne-savent-pas-où-ils-l’ont-achetées, au lieu de réviser leurs partiels/chercher du travail et se plaignent des connasses croisées dans la rue des Pyrénées le jour même (elles sont partout, de nos jours).

Ça leur donne de l’inspiration pour un article, qui retransmettent ensuite via Twitter, Google + et autres, grâce à leur I-phone 4S qui traîne dans une poche trouée.

2. Wait… En fait il n’y a qu’une seule catégorie de mecs qui font des typologies de connasses. Forcément, les connasses au masculin, eux, vont pas s’amuser à se tourner en ridicule sur un blog. Ils font juste preuve de suffisamment d’auto-dérision pour sourire à la lecture d’un tel article (faut avouer, la plume est de qualité).

Et tous les autres… ben ils ont quand même autre chose à foutre.

Moi, je viens de passer 45 minutes à rédiger un article au lieu de réviser mon droit public avant ma rentrée à Sciences Po. Après, je vais enfiler mes Mellow Yellow, arranger ma frange et aller voir une expo sur le cinéma allemand. C’est carrément l’hôpital qui se moque de la charité.