Pourquoi je ne draguerai jamais mon prof de gym suédoise

Oui, c’est une idée saugrenue, mais après tout, s’il est prof de gym suédoise, il a une chance d’être suédois. Et les suédois sont des gens formidables.

(illustration: Pénéloppe Bagieu)

Mais j’ai réalisé aujourd’hui que, non, je ne draguerai jamais mon prof de gym suédoise. Déjà, parce que concrètement, à la gym suédoise, je suis moche. Pour une raison qui m’échappe, je ne ressemble pas du tout aux autres filles du cours. Elles, elles ont l’air hyper fraiches dans leurs bodys moulants, leur brassières de sport et leurs bracelets-éponge. Moi si j’opte pour l’option moulant, on dirait que je sors tout droit de FAME.

Donc j’ai consciencieusement investi dans une tenue décontractée, prévue à cet effet, sobre. Immanquablement, en jogging, tout noir en coton qu’il soit, j’ai l’air d’une patate.

Ensuite, au bout de 10 min de cours, je suis rouge écarlate, je suffoque, et je dégouline de transpiration. En plus, ça n’a l’air de poser problème à personne de se rouler par terre pour faire des abdos dans la sueur de pieds de ses congénères, mais moi je ne suis pas à l’optimum de mon bien-être. Donc en plus d’être une patate, je suis une patate qui dégouline et qui rechigne à faire les exercices.

Mais quoiqu’il en soit, je ne pourrai jamais draguer mon prof de gym suédoise parce que c’est un homme qui fait de la gym suédoise; et que c’est à l’entrée « paronyme de sexy » dans le dictionnaire.

Quand on est un homme, il est strictement impossible d’avoir l’air masculin quand on fait de la gym suédoise. Alors que pour une nana, ça arrive assez vite quand on se met à hurler de douleur « AaArgh » au moment des pompes. Dans ces cours, on fait des mouvements de fitness, certes, mais la plupart du temps un peu débiles (perso, je vois pas ce que ça a de suédois, mais pourquoi pas), et après tout, c’est aussi pour ça qu’on les aime, ces cours. De fait, un homme qui lève les genoux en tapant dans les mains, hurlant « allez les filles », sur du Lady Gaga, a forcément l’air complètement homosexuel (ce qu’il est peut-être, auquel cas je n’ai décidément aucune chance).

La cerise sur le gâteau, c’est quand, au moment de l’exercice de gainage, il se met à chanter – faux – sur sa playlist : « Ma préférence à moiii ».

Moi je peux pas chanter, premièrement parce que, 1. j’ai envie de mourir, 2.je suis hyper concentrée sur la goutte de transpiration qui coule le long de mon nez, et 3. parce que je connais pas les paroles. Ma voisine, elle, elle a essuyé sa transpiration avec ses bracelets éponges, et elle fredonne « et je sais, machin machin me déplaît », en admirant ses plaques de chocolat.

Donc pour tous ceux qui se seraient posé la question, non, la gym suédoise n’est pas le nouveau plan drague parisien.