8f26a8883d5374111d4d19ad262f3989

Quand Google cherche la dinde superficielle

Pour tous ceux qui n’ont pas la chance d’être mon ami sur Facebook ou mon follower sur Twitter (surtout n’hésitez pas, je suis totalement pour la déshumanisation des rapports sociaux), vous n’avez pas l’opportunité de recevoir mes mises à jour régulières sur ces charmants lecteurs (coucou) qui ne s’attendaient certainement pas à tomber sur mon blog en tapant leurs mots-clés sur Google .

Alors je souhaiterais que nous soyons TOUS bien d’accord, ce blog ne concerne PAS :

– le don de sperme

(je ne suis pas dotée de l’outillage approprié)

– la quantité normale de sperme

(je n’en ai aucune idée, mais si vous vous posez la question, je crains fort qu’il y ait effectivement un problème)

– les parties fines à Paris

(un DM sur Twitter et je vous ré-oriente)

– les patates rouges

(ni aucune autre couleur de patate, soit dit en passant)

– les francs-maçons prostitués

(mais merci de m’avoir ouvert l’esprit à ce tout nouveau champs de réflexion)

– les glacières au citron vert

(idem)

– un site de rencontre pour dindes

(je vous recommande un poulailler. Ou le service presse de Glamour)

– les problèmes d’adolescents qui transpirent beaucoup

(je ne suis pas Françoise Dolto)

– des blagues sur les couvertures de survie

(je n’ai pas autant d’imagination. Personne n’en a)

– l’explication du modèle IS-LM

(mais je vous expliquerai quand je serai ministre de l’économie).

– les solutions pour arrêter d’être moche

(moi je n’ai que des amis beaux)

Et enfin le meilleur, dans la catégorie « Absurdité de la vie », spécialité « Je ne comprends pas mes co-êtres humains » :

PS: sinon le blogue arrive sur la première page des résultats Google quand on cherche « dinde ».

Beaucoup de gens se demandent ce qu’ils ont accomplis dans la vie; moi, je sais.

(merci Google)