dollar bill

Un point de logique élémentaire

Depuis quelques semaines je suis un peu fauchée, rapport au fait que la société de consommation bouffera nos âmes. Et en plus, comme je suis quelqu’un de bien, je travaille dans une start-up, soit exploitée pas très bien payée. Donc je fais vivre l’économie française en 1. soutenant les jeunes entrepreneurs et 2. consommant beaucoup.

(De rien, la société).

Etre quelqu’un de bien, c’est pas facile tous les jours, surtout quand c’est le jour où tu te fais avaler ta carte bleue, et où la machine à retirer de l’argent te regarde avec ses gros yeux en te disant : « C’est la 3ème fois ce mois-ci, finies les ventes privées, place aux pâtes au beurre ».

C’est un problème parce que résultat, je prends un 2ème boulot, histoire de payer mon loyer, donc je suis fatiguée (parce que, vu que je suis quelqu’un de bien, je reste tout aussi efficace dans mon 1er boulot), donc je suis déprimée, donc pour aller mieux, je m’achète des fringues.

(ceci était un premier point de logique élémentaire, en guise d’introduction au point de logique élémentaire que vous trouverez en fin de page ici présente).

Après tout, je me dis que l’argent, c’est fait pour être dépensé, vu que :

1. La thésaurisation, c’est pour les vieux croûtons (proverbe philosophique inventé par moi-même) (de rien).

2. Je peux difficilement aller voir une boîte en leur disant : « Bonjour, je souhaiterais investir 34 euros, sisi, c’est une histoire de défiscalisation ».

Donc je consomme. Parfois, un peu trop, mais voilà, je suis quelqu’un qui aime faire les choses à fond, moi, Madame la Banquière. J’ai bien tenté d’envoyer des MESSAGES SUBLIMINAUX A MES BOSSES POUR QU’ILS M’AUGMENTENT (coucou les bosses), mais pour une raison qui m’échappe, ma négociation n’a pas marché (je suis une créative moi, Madame la Banquière, pas une commerciale).

Et puis l’autre jour, je me plaignais à ma coloc d’amour que ma vie était trop dure parce que je pouvais pas m’acheter tout ce que je voulais parce que j’avais pas d’argent (je voulais m’acheter un livre, bien sûr, pas un pantalon à fleurs pour aller avec … bref), et je me suis dit que j’allais regarder mon compte en banque histoire de vérifier où j’en étais.

Ca m’arrive pas très souvent, d’aller vérifier mon compte en banque, et quand je le fais j’y vais comme ça :

Et souvent, ma réaction ça donne :

Et là,j’ai réalisé qu’en fait j’avais touché 500 euros par miracle (ma théorie: Dieu existe), environ 2 semaines auparavant. Donc de l’argent, j’en avais. 

Alors ma coloc d’amour m’a dit : « Mais, tu regardes jamais tes comptes? »

Et j’ai répondu : « Si j’étais le genre de personnes à regarder ses comptes, j’aurais pas de problème d’argent ».

CQFD.