tumblr_mak68ocztQ1r1x6fdo1_r1_400

L’imposteure impostée… imposturisée.. impost.. bref.

L’autre jour je suis allée à un soirée drôlement tendance et trendy : une soirée de la Blogothèque.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, c’est facile : il s’agit de la meilleure soirée de l’univers, avec de la musique et des bières (j’aime pas trop ça, la bière, mais je me rabaisse à la plèbe, qui aime la bière, elle), le tout chez des gens qui ont des appartements très grands, rapport au fait qu’ils sont très riches accueillants.
Après ça passe sur Arte et je peux envoyer la vidéo à ma Maman pour lui montrer que même quand je me bourre la gueule, c’est fait avec beaucoup d’intelligence.
J’étais un peu en avance parce que j’étais pas mal VIP au niveau de la connaissance de l’hôte du concert (je vous arrête de suite : les gens très riches accueillants ne sont pas mes potes, ce sont mes employeurs)
Quand je suis rentrée, au lieu de recevoir un accueil chaleureux et complice par les autres VIP – genre, les musiciens, et les organisateurs, AUTREMENT DIT à peine plus légitimes que moi dans leur VIP-tude , on m’a demandé :
« Qu’est ce que tu fous là, toi? »
COMME QUOI je ne respirerais pas la VIP-tude. Alors que j’avais vachement travaillé mon regard
« Je me sens comme un poisson dans l’eau, rapport au fait que je vais tous les jours dans des soirées privées. Et non je ne garde pas ma veste alors qu’il fait 200 degrés parce que j’ai mis un vieux t-shirt de mon mec en oubliant que la soirée était filmée, non, j’ai juste une tolérance très haute à la chaleur. »
En fait, personne n’est dupe.
J’ai pourtant fait tous les efforts.
D’abord j’ai fait Sciences Po. Où j’ai rapidement rencontré des gens qui avaient aussi fait HEC, Centrale, ou Polytechnique, publié un roman chez Gallimard, gagné un prix d’art contemporain, et traversé l’Atlantique à la nage en sauvant les bébés phoques.
Depuis je me la ramène un peu moins.
Ensuite j’ai commencé à travailler dans l’audiovisuel, où je regarde plein de bandes-annonces et après je dis que j’ai regardé plein de films.
Je lis des critiques qui écrivent des phrases comme ça
« Un festival hybride à visibilité multiscalaire« .
** Parenthèse **
Je vous propose un petit jeu. Remplacez ‘un festival’ par n’importe quel autre mot, et vous remarquerez que cette phrase ne veut TOUJOURS rien dire. (lol garanti)
– une voiture hybride à visibilité multiscalaire
– une perspective hybride à visibilité multiscalaire
– un dinosaure hybride à visibilité multiscalaire
– un pain au chocolat hybride à visibilité multiscalaire
**Fin de la parenthèse.** (On s’est bien marrés, non?)

Toujours est-il que ce weekend, j’ai regardé un film (en entier).

Et ben c’était TINTIN ! 

-et c’était vachement bien.

(Je commence à comprendre pourquoi personne ne me prend au sérieux.)

 

ps : comme je culpabilise pas mal que vous perdiez votre temps à lire le blogue au lieu de travailler (n’essayez pas de vous cacher, je sais que c’est vrai), voilà une petite vidéo fort sympathique de musique hautement qualitative : ici