go ahead its gluten free

Comment survivre quand on se découvre une allergie au gluten ?

Vous l’aurez compris, être allergique au gluten c’est carrément tendance : Zoey Deschanel, Scarlet Johansson, moi-même ou Novak Jokovich sont « gluten-free » par nécessité ou par choix, et avant tout parce qu’ils sont formidables. Il n’est pas totalement faux qu’on peut parfaitement survivre en ignorant son allergie, et il est aussi tout à fait vrai qu’on peut décider d’arrêter le gluten parce que c’est plus sain (ce cas de figure se trouve exclusivement chez les personnes masochistes). Si vous voulez un minimum de crédibilité-maladie, ça vous coûtera 145 euros en laboratoire pour faire des tests (Imupro 50 par exemple). Attention, faites ce test à vos risques et périls car il s’ensuit un certain nombre de conséquences difficiles comme :

  • 1: arrêter de manger du gluten (soit tout ce qui est bon dans l’existence),
  • 2: ne vraiment plus pouvoir manger de gluten – même pas en faisant des abdos le lendemain, pour rattraper; et
  • 3: découvrir que vous êtes aussi allergique aux oeufs, à la levure et au lait de vache, ainsi qu’aux ananas et aux écrevisses, et pleurer.

Si toutefois vous y tenez vraiment, voici quelques conseils de survie pour allergiques et intolérants.

gluten-joke

 

Si ce n’est pas déjà le cas, arrangez-vous pour gagner beaucoup d’argent.

Entre nous, être allergique au gluten c’est un peu un problème de riches, un peu comme avoir « besoin » d’une épilation définitive au laser, de se faire recoller les oreilles ou être allergique aux bijoux en plastique (qui implique nécessairement une carte de fidélité chez Tiffany’s). Vous remarquerez que ce conseil vous aidera non seulement dans votre appréhension des allergènes mais dans de nombreux autres aspects de votre vie, comme votre relation amicale avec votre banquier – par exemple.

Estimez-vous heureux, si vous suivez ce conseil à la lettre vous ne subirez pas les tracas de ne plus jamais pouvoir profiter des buffets gratuits des vernissages / conférences / réunions publiques / rayons fromages du super U, de ne plus jamais pouvoir commander le plat le moins cher de la carte et vous bourrer de pain pour sortir rassasié du resto : les années étudiantes pâtes-burgers-jambons-beurre sont derrière vous. Place aux lentilles corail, au quinoa et au riz rouge.

Il arrivera donc un moment où il vous semblera parfaitement normal de dépenser 5,5 euros pour un paquet de 12 biscuits citron-coco chez Bio C Bon (oui, bio, car tant qu’à faire, mettez-vous donc à bouffer bio: quitte à devenir chiant autant le faire en sauvant la planète).

Venons-en justement au deuxième conseil:

Si ce n’est pas déjà le cas, devenez extrêmement sympa.

8a2830867f52acdb466a36a7ef5ea9be

En effet, être allergique au gluten est régulièrement un des lauréats du top 3 des facteurs de connassitude, à niveau à peu près équivalent que les meufs perpétuellement au régime (après tout, la vie sans gluten est bien un régime alimentaire). Vous connaissez des moments de convivialité autour d’un plat de haricots verts vapeur vous? Moi non.

Au restaurant italien, vous ne pourrez plus partager une pizza avec des amis ou vous rabattre sur des fettucine, mais devrez vous contenter d’une salade, vinaigrette à part (car oui, il y a du gluten dans la moutarde). Certes le restaurant italien est un cas extrême. De même que le brunch, la crêperie, le petit déjeuner français

et le goûter entre amis. Si rares.

Et méfiez-vous des endroits où vous vous sentez en sécurité comme au restaurant japonais: le gluten perfide et insidieux se cache dans la sauce soja, le vinaigre du riz vinaigré, le wasabi industriel, bref, tout ce qui donne de la saveur, finalement.

Alors vous pouvez vous balader en permanence avec votre sauce soja sans gluten ou votre paquet de mini galettes de riz dans votre sac, mais les mini galettes de riz sans gluten c’est un peu comme le paquet de Vogue menthol: c’est pas mal un accessoire de connasse.

Si ce n’est pas déjà le cas, devenez extrêmement intelligent – et acquérez des compétences de petit chimiste.

En effet, après tant de découragement à aller au restaurant à la lecture du paragraphe précédent, on pourrait penser que la solution réside dans le fait de se mettre à cuisiner – ou embaucher un cuisinier perso si conseil numéro 1 appliqué à la lettre). Mais il suffit de faire un tour sur les blogs de recettes sans gluten pour se rendre compte qu’il faut a minima un doctorat en chimie moléculaire pour réussir à se concocter des petits plats.

Les recettes impliquent des ingrédients inconnus au bataillon comme de l’arrow-root ou du bicarbonate de soude (dans lequel on peut lire le mot « soude », celui-là même qu’on retrouve dans « fer à soudure » ou « souder », ce qui ne m’évoque en rien le miam gastronomique personnellement).

resized_chemistry-cat-meme-generator-put-on-your-safety-goggles-and-lab-coat-protect-yourself-from-the-lab-manager-1598d4

Enfin, si ce n’est pas déjà le cas, je vous conseille fortement de devenir athée.

En effet, être allergique au gluten c’est un peu comme être témoin de Jéhovah : on entre dans une communauté dont tout semble indiquer qu’il s’agit d’une secte. On se fait des petits signes de tête dans le rayon sans gluten du BioCoop, on déjeune entre nous le midi quand tous les autres vont se faire un croque-monsieur et on se partage des amandes et des galettes de sarrasin quand on a un petit creu. Y’a même des t-shirts.

cdd174b5593f59efda9a8f1f5a220515

Du coup si vous avez déjà une religion, ça va être un peu le bordel parce qu’entre l’interdiction de bouffer de la baguette, des crevettes ou du jambon, vous allez mourir de faim mes pauvre amis.

Je ne vous parle même pas des conflits territoriaux entre les gluten-free et les végétariens chez Naturalia, ou encore du Schisme entre les puristes – qui sont aussi allergiques à l’épeautre et au seigle, et ceux, laxistes, qui s’empiffrent de galettes multi-céréales Bjorg en toute impunité (le dernier schisme en date c’était quand même pendant la Guerre de Cent Ans, c’est dire l’importance du truc).

Avec tout ça, courage, si vous suivez à la lettre mes conseils, tout ira pour le mieux.